L'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc au Sahara occidental

Alger, 24 mai 2022 (SPS) L'activiste américaine Ruth McDonough a affirmé qu'elle sera "la voix du peuple sahraoui pour délivrer son message au monde", s'engageant à révéler les pratiques répressives du régime marocain qui continue d'imposer un siège à la militante sahraouie Sultana Khaya et sa famille dans la ville occupée de Boujdour.

"Il existe de nombreuses façons d'exprimer sa solidarité avec la famille de Sultana Khaya et le peuple sahraoui en général. Je suis solidaire avec eux et je soutiens tous les peuples opprimés à travers le monde, nous trouverons des moyens d'exprimer nos positions", a indiqué à l'APS Mme McDonough, relevant que sa grève de la faim "n'est qu'une des nombreuses méthodes utilisées pour transmettre le message de la famille Khaya au monde".

Un groupe de militants solidaires, dont Ruth McDonough, est présent au domicile de Sultana Khaya, afin de contribuer à lever le siège imposé à cette famille sahraouie depuis le 19 novembre 2020.

L'activiste US a fait savoir que le message qu'elle voulait délivrer de la part de Sultana Khaya et sa famille à la communauté internationale porte sur "les revendications légitimes du peuple sahraoui à son droit à l'autodétermination et visant à mettre fin à l'occupation et au siège imposé à la militante sahraouie et sa famille depuis plus d'une année".

Il s'agit également de "permettre à une mission d'enquête internationale de visiter la famille sahraouie pour découvrir la vérité sur les pratiques criminelles commises par le régime marocain".

La semaine dernière, un gros camion avait percuté la maison de la militante sahraouie Sultana Khaya à une heure très tardive. A cause de cette attaque, la santé de la militante américaine des droits de l'Homme s'était un peu détériorée, mais son état commence à s'améliorer.

"Cette attaque avait pour but de nous intimider, de nous faire peur et de nous faire savoir que le danger plane toujours autour de nous", a-t-elle précisé.

"Même si la maison ne s'est pas effondrée sur nos têtes, vu la violence de cette attaque, elle a laissé un sentiment d'insécurité totale", a-t-elle ajouté, soulignant néanmoins que l'ambiance fraternelle et la solidarité qui régnaient à l'intérieur de la maison ont laissé une impression de réconfort.

Evoquant, par ailleurs, sa visite dans la maison de Sultana Khaya, Ruth McDonough a souligné que sa présence lui a permis de "partager la souffrance de la famille en particulier et les conditions difficiles du peuple sahraoui en général".

La militante américaine a, en outre, insisté sur le fait que le peuple sahraoui "ne fait que réclamer ses droits légitimes à la liberté, à la paix et à la sécurité", assurant qu'elle sera "sa voix" pour transmettre son message au reste du monde.(SPS)

020/090/700