Le peuple sahraoui attaché à son droit à la liberté et à l'indépendance

Chahid El Hafedh (Camps des réfugiés sahraouis), 17 jan 2022 (SPS) Le représentant du Front Polisario aux Nations unies et Coordonnateur avec la Minurso, Sidi Mohamed Omar a mis en avant, dimanche, l'attachement du peuple sahraoui à ses droits inaliénables et à défendre inlassablement son droit à la liberté et à l'indépendance.

Dans une déclaration à la presse à l'issue des entretiens officiels entre le président de la République, Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali et l'Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental, Staffan de Mistura, M. Sidi Mohamed Omar a souligné l'attachement des Sahraouis à leurs droits inaliénables et à défendre inlassablement leur droit à la liberté et à l'indépendance".

Le responsable sahraoui a également souligné " la forte volonté des Sahraouis d'oeuvrer à l'instauration de la paix et de la stabilité dans la région", et leur adhésion à toute opération pacifique permettant au peuple sahraoui d'exercer son droit à l'autodétermination et à l'indépendance".

Le diplomate italo-suédois, Staffan de Mistura a eu l'occasion de s'enquérir de la réalité vécue par le peuple sahraoui et d'écouter des citoyens de différents âges qui lui ont réaffirmé, selon M. Sidi Mohammed Omar, que "leur revendication reste l'indépendance nationale totale, et c'est là la position de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD) et du Front Polisario".

La visite de Staffan de Mistura dans les camps des réfugiés sahraouis qui a débuté samedi et duré deux jours, a permis à l'envoyé onusien de se rendre dans des structures sanitaires, éducatives et sociales de l'Etat sahraoui et de rencontrer des autorités régionales lors de sa première halte à Smara et Boujedour.

De Mistura a également rencontré des responsables de la RASD et du Front Polisario.

L'envoyé onusien poursuivra sa première tournée dans la région qui s'achèvera le 19 janvier, en se rendant en Algérie et en Mauritanie, en tant que pays voisins et observateurs, selon le plan de règlement conjoint entre les Nations unies et l'Organisation de l'unité africaine (Union africaine actuellement) et les décisions y afférentes du Conseil de sécurité. (SPS)

020/090/700