"Deal" de Trump avec le Maroc : 34 associations maghrébines font part de leur rejet

Tunis, 16 déc 2020 (SPS) Quelque 34 associations maghrébines ont annoncé leur rejet du deal conclu par le président américain sortant et le régime marocain consistant à monnayer la reconnaissance de Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental pour une normalisation des relations avec l'entité sioniste, appelant tous les peuples épris de paix de par le monde, à poursuivre la solidarité, en vue de garantir le droit des peuples à la liberté et à l'indépendance.

"Le Président américain, Donald Trump qui a échoué à remporter le 2e mandat lors des élections américaines poursuit l'exercice de ses pouvoirs, via ses Tweets habituels et provocateurs", ont indiqué les associations maghrébines, dans une déclaration commune, publiée mardi.

"Dans l'un de ses Tweets, il a annoncé, le jour de la Déclaration universelle des droits de l'Homme, qu'il avait décidé de reconnaître la prétendue souveraineté du Royaume marocain sur le Sahara occidental, contre la reconnaissance d'Israël par le Royaume, faisant ainsi fi , encore une fois, du Droit international et des décisions de l'Organisation des nations unies (ONU), concernant les deux causes, palestinienne et sahraouie", lit-on dans la déclaration commune.

Après avoir indiqué que "la paix à l'Américaine visait à élever Israël au-dessus du Droit international...", les associations ont affirmé dans la déclaration dont une  est parvenue à l'Agence de presse sahraouie (SPS), que " la question du Sahara occidental dont le territoire a été annexé injustement par le Royaume marocain après le départ du colonialisme espagnol en 1975, ne peut être résolue par des déclarations unilatérales du Président raciste Trump, mais en se basant sur les décisions du Conseil de sécurité, comme l'a souligné récemment le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres".

Les associations maghrébines ont souligné que le règlement du conflit au Sahara occidental exige la cessation de la guerre et la reprise des négociations pour parvenir à une solution pacifique et permanente dans la cadre d’un Maghreb des peuples garantissant la démocratie, la justice sociale et le développement global.

Et d'appeler "tous les peuples à travers le monde épris de paix à poursuivre la solidarité pour mener une lutte à même de garantir le droit des peuples à la liberté, l’égalité, la justice, l’autodétermination et l’indépendance, dont le peuple palestinien qui vit depuis 1948 sous l’occupation et l’apartheid israélien".

L’Association tunisienne de défense des libertés individuelles, La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH), l’Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF), Le comité pour le Développement et le Patrimoine en Palestine, l’association création et innovation pour le développement et l’emploi ainsi que l’Etablissement arts et cultures des deux rives figurent parmi les associations ayant signé le communiqué. (SPS)

020/090/700