Sahara occidental: le Guyana réitère son soutien au principe de l’autodétermination des peuples

New York (Nations unies), 23 oct 2020 (SPS) La Représentante permanente de la République de Guyana auprès des Nations unies, Carolyn Rodrigues-Birkettau, a réitéré le soutien "sans faille" de son pays au principe de l’autodétermination des peuples notamment au Sahara occidental occupé par le Maroc depuis 1975.

Le Guyana "réitère son soutien sans faille au principe de l’autodétermination des peuples et à l’accélération des efforts visant à éliminer complètement toute trace de colonialisme de notre monde", a déclaré Carolyn Rodrigues-Birkettau, lors du débat général conjoint de la Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission), dont les travaux ont débuté le 14 octobre.

"Le Guyana soutient également les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité et l'Assemblée générale de l'ONU sur la question du Sahara occidental", a noté Carolyn Rodrigues-Birkettau, notant que qu'une "solution à ce différend de longue date contribuerait à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel".

"Nous soulignons que le bien-être du peuple sahraoui devrait figurer parmi les principaux facteurs de motivation pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui assurerait son autodétermination", a encore souligné la diplomate.

Et de conclure: "Nous attendons avec intérêt la nomination d’un nouvel Envoyé personnel du Secrétaire général",  Antonio Guterres, pour le Sahara occidental occupé.

Le Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, est occupé depuis 1975 par le Maroc soutenu par la France. En 1966, il a été inscrit sur la liste des territoires non autonomes donc, éligible à l'application de la résolution onusienne 1514 pour l'indépendance des pays et peuples colonisés. (SPS)

020/090/700