Sahara occidental: le Timor oriental appelle l'ONU à accélérer le processus de décolonisation

New York (Nations unies), 25 sept 2020 (SPS) Le Timor oriental a appelé l'Assemblée générale de l'ONU à accélérer le processus de décolonisation au Sahara occidental en engageant rapidement des négociations entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc.

Dans son allocution à la 75e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, le président du Timor oriental, Francesco Guterres, a souligné jeudi "la nécessité urgente de nommer dès que possible un envoyé personnel du secrétaire général pour le Sahara occidental afin d'accélérer le processus de négociations entre les parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc".

Francesco Guterres a indiqué que ces mesures contribueraient à "trouver une solution garantissant au peuple sahraoui l'exercice de son droit à l'autodétermination, conformément à la Charte des Nations Unies et à d'autres décisions pertinentes".

Il a également déclaré dans son discours que "2020 était la dernière année de la troisième décennie internationale à éradiquer le colonialisme, cependant, le Sahara occidental reste sous le joug de l'occupation à un moment où la Mission des Nations Unies pour le référendum (MINURSO), a passé près de trois décennies, sans enregistrer de progrès dans la décolonisation du Sahara occidental".

"Le Timor oriental a enduré la souffrance, avec la pleine conviction que l'humanité unie triomphera et en ressortira plus forte", a conclu Francesco dans son discours.

Plusieurs pays, le Zimbabwe, la Namibie, l'Afrique du Sud et Cuba notamment, ont réitéré devant l'Assemblée générale de l'ONU, leur soutien indéfectible au droit à l'autodétermination des peuples sahraouis et palestiniens qui demeurent jusqu'ici sous occupation. (SPS)

020/090/700