Sahara occidental : l'UE soutient les efforts de l'ONU visant à trouver une solution prévoyant l'autodétermination du peuple sahraoui (Borrell)

Bruxelles, 28 mai 2020 (SPS) Le Haut-Représentant de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et de la politique de sécurité, Josep Borrell, a réitéré la position de l'UE concernant la question du Sahara occidental en réaffirmant "le soutien du bloc européen aux efforts de l'ONU visant à trouver une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable prévoyant l'autodétermination du peuple du Sahara occidental".

Cette attitude a été confirmée par le Chef de la diplomatie européenne dans sa réponse à la lettre que lui ont adressé les deux députés européens, M. Manu Pineda et Mme Sira Rego, le 22 avril dernier, sur le cas de la militante sahraouie Mahfouda Bamba Chérif (également appelée Mahfouda El Fakir), qui était incarcérée dans une prison marocaine à Laâyoune occupée.

Mme Mahfouda Bamba a été libérée le 15 mai par les autorités marocaines après avoir purgé la peine de six mois d'emprisonnement qui lui a été infligée en novembre 2019.

"En ce qui concerne la question du Sahara occidental, la position de l'Union européenne est bien connue et se réfère à celle des Nations Unies, à l'appui d'une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui prévoit l'autodétermination du peuple du Sahara occidental dans le cadre de dispositions conformes aux principes et objectifs de la Charte des Nations Unies", a indiqué M. Borrell, dans sa réponse.

En rappelant la précédente lettre que lui ont adressée, dans le même cadre, 28 députés européens en décembre 2019, ainsi qu'aux Commission et du Conseil européens sur le cas de Mme Mahfouda Bamba Chérif, le Haut-Représentant a précisé que la situation de la militante sahraouie a fait l'objet d'un suivi spécifique, tant de la délégation de l'UE à Rabat que des services centraux à Bruxelles.

"L'UE, par l'intermédiaire de sa délégation à Rabat, a demandé ces derniers mois des informations sur la situation sanitaire, ainsi que sur le traitement de Mme Chérif", a-t-il précisé.

Il convient de souligner que M. Manu Pineda et Mme Sira Rego avaient rappelé au Chef de la diplomatie européenne le statut du Sahara occidental en tant que territoire non autonome en quête de décolonisation et ont souligné que le Front Polisario est le seul représentant légitime du peuple sahraoui, reconnu par les Nations unies dans sa résolution 34/37 de 1979.(SPS)

020/090/700