Création de l'intergroupe parlementaire "Paix au Sahara occidental"en Andalousie

SEVILLE, 20 fév 2020(SPS) - Un Intergroupe au Parlement andalou, "Paix au Sahara occidental", a été constitué, lors d'une séance mercredi présidée par la présidente du Parlement autonome d'Andalousie, Mme Marta Bosquet, a indiqué la Fédération des associations de solidarité avec le Sahara occidental "FANDAS".
 
"Le but de la constitution de cet intergroupe est de promouvoir des initiatives qui favorisent une solution juste et pacifique qui aboutit au processus de décolonisation inachevée au Sahara occidental", dernière colonie en Afrique, a-t-on ajouté dans le communiqué.
 
En ce sens, a souligné le communiqué, "les intergroupes parlementaires des parlements autonomes, le Congrès et le Sénat d'Espagne, répondent à la nécessité d'améliorer les conditions humanitaires et diverses actions de sensibilisation politique, économique et sociale avec le peuple sahraoui".
 
le délégué sahraoui en Andalousie , M.Mohamed Zruga confirmé, "que les  nouvelles actions de cet intergroupe sont nécessaires pour rendre visible la cause sahraouie".
La Fédération des associations de solidarité avec le Sahara occidental, FANDAS, par le biais de son président, Geli Ariza, a félicité tous les membres de l'Intergroupe et les a encouragés à continuer de travailler pour mettre fin à un conflit qui a trop duré, plus de quatre décennies.
 
La Présidente du Parlement a exprimé, à cette occasion, son "soutien à la défense du peuple sahraoui", exprimant également sa disponibilité maximale, son engagement envers l'Intergroupe nouvellement crée.
 
L'Intergroupe est composé de parlementaires issus de quatre groupes politiques. Il convient de rappeler que jusqu'à présent, plusieurs groupes parlementaires ont été créés dans le même but, défendre et soutenir la cause sahraouie.
La semaine dernière, l'intergroupe européen "Paix pour le peuple sahraoui" a été annoncé officiellement à Strasbourg, un bloc de plus d'une centaine de députés de divers partis politiques de tous les pays de l'Union européenne (UE) dans le but de soutenir le peuple sahraoui dans sa lutte légitime pour la liberté et l'indépendance.
 
Ce groupe parlementaire "Paix pour le peuple sahraoui", qui comprend plus d'une centaine de députés de divers partis politiques de tous les pays de l'Union européenne, est présidé par Joachim Schuster, député européen du Parti social-démocrate allemand.
 
Joachim Schuster, a déclaré, après l'annonce officielle de la constitution de ce groupe, que l'Union européenne "est tenue d'assumer ses responsabilités et son engagement à respecter le droit international et européen, d'une part et d'autre part envers le peuple sahraoui et sa lutte juste pour ses droits légitimes, y compris le droit à l'indépendance et à l'autodétermination".(SPS)  .
97/90            20022020700