La commission de solidarité suédoise avec le peuple sahraoui dénonce les peines rendues à l'encontre du groupe Gdeim Izik

Stockholm (Suède), 23 juillet 2017 (SPS)- La commission de solidarité suédoise avec le peuple sahraoui a dénoncé les peines iniques prononcées à l'encontre du groupe des prisonniers politiques sahraouis de "Gdeim Izik", affirmant que le procès et selon le témoignage des observateurs internationaux qui ont assisté au  procès était juste "une pure mise en scène", et que les peines ont été prononcés sur la base des aveux obtenus sous la torture et de faux témoignages.

"Le tribunal marocain a prononcé les mêmes peines iniques, infligées par  le tribunal militaire marocain à l'encontre des 25  activistes en 2013, suite à leur participation au camp de protestation établi par les sahraouis en dehors de la ville d'El Aaiun en 2010", a indiqué le communiqué, des peines  allant de 20 ans de prison ferme à la prison à la perpétuité.

 La commission de solidarité suédoise avec le peuple sahraoui a rappelé le communiqué du gouvernement sahraoui qui "a mis l'accent sur la responsabilité des Nations unies dans l'arrêt des souffrances du peuple du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination et en amenant l'occupant marocain à cesser les violations des droits du peuple sahraoui et le pillage de ses richesses naturelles ainsi que la libération sans conditions des détenus de Gdeim Izik et de tous les prisonniers sahraouis des geôles marocaines".

La commission a aussi appelé le gouvernement suédois à soutenir le peuple sahraoui pour le recouvrement de ses droits légitimes.(SPS)

020/090/700