La RASD prend acte de la ratification par le Maroc de l'Acte constitutif de l'UA

Alger, 23 jan 2017 (SPS) Le président de la République, Brahim Ghali a indiqué lundi à Alger que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) a pris acte de la ratification par le Maroc de l'Acte constitutif de l'Union africaine (UA), en l'appelant à respecter les frontières internationales du Sahara occidental.

"Nous avons pris acte de la ratification par le régime marocain de l'Acte constitutif de l'Union africaine y compris dans ses articles prévoyant la nécessité pour le royaume marocain de respecter les frontières internationales du Sahara occidental reconnues", a indiqué le président Ghali dans une déclaration à la presse à l'issue de son entretien avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

Selon les termes de l'Acte constitutif de l'UA, les Etats membres sont tenus de régler leurs différends par les voies pacifiques et le Maroc qui aspire à devenir le 55 membre de l'organisation panafricaine est appelé à respecter la souveraineté des pays membres, a soutenu M. Ghali.

Le président Ghali a formé le voeu que la démarche marocaine (adhésion à l'UA) soit suivie par une autre plus courageuse qui consiste à voir le régime marocain, respecter tous les traités internationaux, honorer ses engagements et engager des négociations avec le Front Polisario pour le retrait de ses forces et de son administration des territoires sahraouis occupés pour permettre au peuple sahraoui de jouir de son droit à instaurer son Etat et parachever sa souveraineté sur tous ses territoires.

Par ailleurs, le président Ghali a fait savoir que sa rencontre avec M. Sellal s'inscrivait dans le cadre des rencontres de concertation périodique sur les développements de la cause sahraouie et l'échange de vues sur les questions d'intérêt commun.

Il a qualifié les relations algéro-sahraouies de fraternelles et d'exemplaires se félicitant de leur niveau actuel.

La rencontre a été l'occasion d'aborder la situation dans les territoires occupés et dans les camps de réfugiés sahraouis ainsi que "les plus importants acquis arrachés par le peuple sahraouie notamment après le dernier arrêt rendu par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) concernant les ressources du Sahara Occidental" qui, a-t-il dit, constitue "un grand acquis et une éclatante victoire au plan politique et juridique".

Concernant la tournée qui l'a mené dans nombre de pays africains, M. Ghali a relevé "le soutien fort" apporté à la cause sahraouie par plusieurs pays du Continent qui "soutiennent le peuple sahraoui dans son combat pour la liberté et l'indépendance".

Il a été question également du traitement réservé par l'ONU à la question sahraouie et "les entraves faites par le Maroc aux efforts de l'organisation onusienne, responsable de la décolonisation de la dernière colonie en Afrique", a ajouté le président sahraoui.

M. Ghali a tenu, à cette occasion, à exprimer sa confiance en le nouveau SG de l'ONU qui a "une parfaite connaissance" du dossier sahraoui pour parachever la mission de celle-ci en permettant au peuple sahraoui d'accéder à la liberté et à l'indépendance et d'édifier son Etat". (SPS)

020/090/700 231613 JAN 017 SPS