Espagne: manifestation à Madrid pour exiger la libération des prisonniers du groupe de Gdeim Izik

Madrid, 16 jan 2017 (SPS) La coordination espagnole des associations amies avec le peuple sahraoui (Ceas-Sahara) organisera le 23 janvier prochain à Madrid une manifestation afin d’exiger des autorités marocaines la "libération des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik".

La Ceas a dans un communiqué, lancé un appel à toutes les organisations syndicales, sociales et des droits de l’Homme ainsi qu’à tous les sympathisants de la cause sahraouie de se mobiliser et d’assister en force à cette manifestation qui sera organisée en face de l’ambassade du Maroc à Madrid.

"Nous sollicitons toutes les organisations sociales, syndicales et des droits de l’homme et militants de la cause sahraouie de se mobiliser davantage afin "d’exercer une pression sur le Maroc pour exiger la libération des prisonniers politiques sahraouis du groupe de Gdeim Izik", condamnés injustement par un tribunal militaire marocain, a indiqué José Taboada, le coordinateur de la Ceas.

M. Taboada a, par ailleurs, précisé que "d’autres manifestations seront organisées à travers le territoire espagnol".

La Ceas rappelle qu’après des décennies d’occupation brutale par le Maroc, le peuple sahraoui voit toujours "ses droits fondamentaux violés et ce procès en est la preuve".

Le Maroc continue "sa politique répressive en utilisant ses tribunaux comme instruments dans la violation systématique des droits de la population sahraouie", a affirmé la même source, avant de demander aux Nations unies de "promouvoir et de protéger les droits de l’Hommes dans les territoires sahraouis occupés".

La communauté internationale doit veiller à l’application des résolutions relatives à l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental qui permettra à son peuple de "décider librement de son avenir", a-t-on ajouté.

La Ceas-Sahara avait organisé, le 27 décembre dernier une manifestation similaire devant l’ambassade du Maroc à Madrid. Les dizaines de manifestants présents avaient exigé la libération des prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik. (SPS)

020/090/700 161900 JAN 017 SPS