Le SN du Front Polisario condamne les obstacles du Maroc au processus de négociations

Chahid El Hafed, 22 oct 2016 (SPS) Le Bureau permanant du Secrétariat national du Front Polisario a condamné les entraves du Maroc au processus de négociations mené par l’ONU entre les deux parties au conflit, le Front Polisario et le Maroc, en vue de trouver une solution permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination.

Dans un communiqué à l’issue d’une réunion présidée par le Président de la République, SG du Front Polisario, Brahim Ghali, le bureau a dénoncé les entraves dressées par le Maroc devant la visite du  Secrétaire Générale des Nations unies et son envoyé personnel dans la région.

"Le royaume du Maroc a affirmé son mépris  aux décisions et  pouvoirs Conseil de sécurité de l’ONU à travers l’expulsion de la composante politique et administrative de la Mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (MINURSO) et les violations flagrantes et répétées de l'accord militaire n ° 1 de l'accord de cessez-le signé par les deux parties en 1991 sous l’auspice de l’ONU /OUA (UA)", a déploré le SN.

Il a également regretté l’échec des efforts de l’ONU au Sahara occidental en raison du soutien aveugle de la France au colonisateur marocain au sein de Conseil de sécurité, appelant cette dernière "à assumer ses responsabilités envers de telles conséquences de la tension et de danger dans la région".

Le bureau permanant du SN a dénoncé les tentatives marocaines visant à inonder la région par la drogue qui constitue le principal financier des groupes terroristes et du crime organisé.

Il a aussi réitéré la volonté du Front Polisario à coopérer avec les efforts des Nations unies pour la décolonisation de la dernière colonie en Afrique.

Le bureau a exprimé son espoir que la visite du SG adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous dans la région permettra  le retour de la composante politique de la MINURSO afin d’accomplir  pleinement la mission pour laquelle elle a été créée, à savoir l'organiser d’un référendum d'autodétermination du peuple sahraoui.(SPS)

093/090/TRD 222100 OCT 016 SPS